DVD classiques

L’Inde in vivo

Publié le 29/05/2012

Faut-il aller ailleurs pour mieux se retrouver et signer un de ses chefs-d’œuvre ? Après un exil américain où le fil créatif de Jean Renoir s’épuise à lutter contre le joug des studios hollywoodiens, Le Fleuve tourné en Inde apparaît comme une renaissance. L’époque se prête à toutes les inventions, à toutes les premières. Le pays vient juste d’obtenir son indépendance. Et le producteur du film, fleuriste, monte là son premier film. Pour le grand maître français qui n’a pas le droit à l’échec après des fiascos artistiques et financiers, c’est le premier film en couleurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte