Entretien avec Jean-Luc Harousseau et Christian Lajoux

« L’industrie du médicament doit mettre au point une innovation de rupture »

Publié le 04/12/2012
À la suite des crises sanitaires et du vote de la loi Bertrand, l’industrie pharmaceutique doit sans cesse s’adapter à de nouvelles réglementations. Grand angle avec l’interview de deux personnalités, Jean-Luc Harousseau, président de la HAS et Christian Lajoux, président du Leem.
Jean-Luc Harousseau, président de la HAS

Jean-Luc Harousseau, président de la HAS

Christian Lajoux

Christian Lajoux
Crédit photo : © Gérald Levent

Décision Santé. Le livre que vous venez de publier est un plaidoyer pour le maintien en France d’une industrie pharmaceutique forte. Mais est-elle vraiment menacée ?

Christian Lajoux. J’ai financé mes études en étant visiteur médical. J’ai effectué toute ma carrière professionnelle au sein de l’industrie pharmaceutique. Au-delà de mon parcours professionnel, j’ai souhaité prendre du recul et comprendre après la grave crise sanitaire que nous venons de traverser ce qui s’était passé. Ce n’est pas d’ailleurs un plaidoyer pro domo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte