Loi Évin, le match Touraine/Macron

Publié le 12/11/2015

« Je ne change pas de position ; je trouve ça assez désastreux », a lancé Marisol Touraine. L’assouplissement de la loi Évin intervenu ce lundi par les députés en commission provoque un couac au sein du gouvernement. Emmanuel Macron défend une opinion diamétralement opposée. « Ce n’est pas quelque chose qui contrevient aux objectifs de santé publique », a-t-il déclaré au micro d’Europe 1. Est en jeu la possibilité de livrer au public une « informations œnologique », y compris les publicités autour du vin. Y avait-il urgence à ouvrir cette opportunité ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.