Revue de presse

Maladie de Parkinson : utiliser la stimulation cérébrale plus tôt

Publié le 20/02/2013

La stimulation cérébrale profonde avait démontré son efficacité dans la maladie de Parkinson évoluant depuis 12 à 15 ans. Une nouvelle étude où les patients étaient traités par stimulation cérébrale ou par traitement médicamenteux confirme l’intérêt de la technique chez des patients opérés plus tôt après en moyenne 7 ans d’évolution. Chez les patients opérés, on note une amélioration significative de la qualité de vie (plus de 26 %) par rapport au groupe traité par médicaments. L’humeur s’avère également meilleure chez les patients stimulés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte