Exposition

Manet amoureux

Publié le 20/05/2011

Manet serait-il un peintre incohérent selon le mot d’un critique Clément Greenberg cité dans le très beau catalogue* qui accompagne l’exposition au Musée d’Orsay ? Trop souvent réduit aux scandales de l’Olympia et du déjeuner sur l’herbe, ou présenté comme l’inventeur de l’art moderne, le peintre ne peut être associé à un seul mot d’ordre ou recruté comme le héros d’une avant-garde. La palette de ce fils de magistrat, grand propriétaire foncier, est évidemment beaucoup plus large et échappe à toute idée de classification.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte