Mediator, Servier reconnu responsable au civil par le TGI de Nanterre

Publié le 22/10/2015

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Ce jeudi 22 octobre, le tribunal de grande instance de Nanterre a tranché. Les laboratoires Servier sont reconnus civilement responsables quant à la défectuosité du Mediator. Mais la décision est susceptible d’être frappée d’appel. Le jugement ne sera définitif qu’après le rendu de la Cour de Cassation. Deux patients de 72 et 67 ans avaient porté l’affaire devant le TGI. Leur demande de réparation des séquelles de leur valvulopathie s’élèvent respectivement à 900 000 et 125 000 euros.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.