Entretien avec Jean-Christophe Faivre*

« On met en danger les patients et les internes aussi »

Publié le 14/07/2011

Crédit photo : © S. Toubon

Décision Santé. Diriez-vous que les internes servent de variable d’ajustement pour le bon fonctionnement de l’hôpital ?

Jean-Christophe Faivre. Oui, on est clairement une variable d’ajustement, peut-être pas partout mais en tout cas dans de nombreux services. On dégage du temps aux chefs pour leur permettre de faire de la recherche, pour assumer leurs fonctions administratives, ce qui est très chronophage. Les choses sont ainsi faites. Pour autant, on arrive avec un bagage théorique de six ans d’études, on n’est pas lâchés dans la nature comme ça.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte