Finances

Moins de crédits…

Publié le 27/02/2012
Les nouvelles règles bancaires, dites « accord de Bâle III », mises en place à la suite de la crise financière de 2008, ont eu des conséquences néfastes pour les hôpitaux : les crédits et les lignes de trésorerie se sont asséchés. Analyse.

C’est un des effets collatéraux de la crise financière de 2008, et qui affecte durement les hôpitaux. Pour éviter qu’une nouvelle crise des subprimes ne fragilise de nouveau le monde financier et bancaire, les banquiers centraux et les régulateurs bancaires sont parvenus en septembre 2010 à un accord dit de « Bâle III ». Il oblige les banques à tripler le montant de leurs fonds propres de meilleure qualité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte