Le billet de Gilles Noussenbaum

Mon coming out

Publié le 18/10/2011

Vive la politique de proximité ! Oublions les promesses de campagne, les déclarations programmatiques. Osons le dire, on aime mieux en vérité un mensonge qu’un refus. En ces temps de crise, les différences politiques s’estompent. La future campagne devra être apolitique ! La moralité des candidats, leur caractère trempé doivent plus logiquement nous guider à l’heure du choix. Simplement, réclamons au moment du vote à nos futurs élus la nature des liens qui les lient à tel ami politique. Pour autant, ne soyons pas naïfs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte