Fait du mois

Naco, la pression monte

Publié le 30/12/2013

Les nouveaux anticoagulants (Naco) sont sous haute surveillance. Une conférence de presse a réuni à la fin du mois de novembre les représentants de l’ANSM, de la HAS et de l’assurance maladie pour rappeler aux prescripteurs les règles du bon usage. Les données de pharmacovigilance expliquent-elles cette préoccupation exprimée à plusieurs reprises par Dominique Maraninchi, le directeur général de l’ANSM ? Elles sont pourtant en phase avec les résultats des études cliniques présentées lors de l’obtention de l’AMM.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte