Ne pas s’endormir

Publié le 18/05/2015

Il faut opérer la « transformation du patient en client et le secteur de la santé est un marché des services comme les autres ». Or, Monteleone l’admet : « Nous avons du mal à le concevoir. » Heureusement, penseront ses détracteurs ! En fait, s’en défend notre auteur, cette approche n’exclut pas la solidarité et l’accessibilité. L’essayiste avance qu’il faut diriger la concurrence (…) vers les patients et « réorienter le système vers la demande ». En faisant l’inverse, nous avons des offres inadaptées et en surcapacité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte