« On n’est pas 135 000 fois parfait »

Publié le 30/12/2013
Améliorer la prise en charge des patients dans les urgences et celle des personnes âgées à la sortie de l’hôpital, respecter le contrat de performance au CHU, optimiser la coordination des acteurs de la filière recherche… la feuille de route dressée par Patrick Guillot*, DG du Chu de Strasbourg, ne manque pas d’objectifs.

Améliorer la prise en charge globale du patient, c’est d’abord rendre plus cohérente la filière de soins. C’est en ces termes en substance que s’est exprimé Patrick Guillot, directeur général du Chu de Strasbourg. Même si selon lui le CHU de Strasbourg est « plutôt bon au niveau de la prise en charge tout en n’étant pas tous les jours parfait dans l’enchaînement des prises en charge ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte