Entretien avec Bernard Granger*

« Nous avons les lits, mais pas le personnel pour les faire fonctionner »

Publié le 25/03/2011
Décision Santé. Y a-t-il eu des fermetures à l’AP-HP ?

Bernard Granger. En pédiatrie, il y a eu la quasi-fermeture de Saint-Vincent de Paul. Cela s’est fait avec une grande réduction du nombre de lits, et un déménagement à l’hôpital Necker de la plupart des services. Il y a également eu des suppressions de personnels. À l’Assistance publique, nous rencontrons souvent ce problème : nous avons les lits, mais nous n’avons pas le personnel qui permet de faire fonctionner ces lits. C’est le cas à l’HEGP, mais aussi à Tenon par exemple.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte