Trois questions à Jean Marty, président du syndicat, Le Bloc, représentant les chirurgiens, anesthésistes, obstétriciens libéraux.

«  Nous sommes sur le chemin d’une chirurgie au rabais »

Publié le 20/12/2010

Crédit photo : © D. R.

Décision Santé. Le syndicat Le Bloc a remporté un franc succès lors des dernières élections aux URPS. Pourquoi avoir créé le Bloc ?

Jean Marty. Les gynécologues obstétriciens éprouvaient une frustration ancienne dans l’absence de prise en compte, par les syndicats actuels, de leurs revendications. C’était très frustrant d’être placé en queue de liste, après les spécialités médicales, radiologie, cardiologie et gastrologie. Nous apportions notre caution à des syndicats qui ne prenaient pas en compte nos demandes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte