Entretien avec Pierre-Marie Vincent

« Nous souhaitons revenir le plus rapidement possible à Benghazi »

Publié le 25/03/2011
Président de Denos Health management, une société de conseil hospitalier international créée en 2009, Pierre-Marie Vincent avait la charge de la gestion du centre hospitalier universitaire de Benghazi depuis septembre 2009. Fier du travail accompli, il n’a qu’une hâte : reprendre au plus vite la route de la Libye, pour parfaire le développement de ce CHU. Entretien.
Vue du CHU de Benghazi (Libye).

Vue du CHU de Benghazi (Libye).
Crédit photo : © Denos

Pierre-Marie Vincent, président de Denos Health Management.

Pierre-Marie Vincent, président de Denos Health Management.
Crédit photo : © D. R.

Décision Santé. Depuis combien de temps travailliez-vous au CHU de Benghazi ?

Pierre-Marie Vincent. Nous y étions depuis septembre 2009 et nous avons inauguré cet hôpital en juin 2010.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte