Nouveau mode de fonctionnement pour l’ANSM

Publié le 20/02/2013

La nouvelle organisation qui vient de se mettre en place à l’ANSM permettra-t-elle d’éviter la survenue de nouvelles affaires sanitaires ? Aux lieu et place de la commission d’AMM, l’Agence a créé la commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de produits de santé. Fin également de la commission de pharmacovigilance remplacée par la commission de suivi du rapport entre les bénéfices et les risques des produits de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte