Open Data et santé: larguez !

Publié le 20/02/2013

Considérable mine d’or : une assurance maladie obligatoire couvrant quasiment tous les citoyens durant leur vie entière et plus de 75 % des dépenses, des systèmes d’information hospitaliers, registres de santé publique, observatoires régionaux, etc… Mais pas touche ! L’exploitation des données est chose trop sérieuse pour être laissée entre les mains de n’importe qui, que ce soient les associations de patients, les complémentaires, les chercheurs non mandatés ou même les opérateurs privés. Pis, l’idée de faire du business avec ces données est proprement scandaleuse !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte