Jean-Luc Préel, député Nouveau centre + PHOTO

OUI : « Cela va à l’encontre d’une politique de régionalisation »

Publié le 19/12/2009

« La loi HPST et la mise en place des agences régionales de santé sont centralisatrices. Que ce soit le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) ou encore le préfet, qui sera président du conseil de surveillance, ils sont tous deux nommés en Conseil des ministres ! Le système qui plus est sera piloté par les ministres. Pour éviter cet écueil, j’avais essayé de faire adopter un amendement qui plaçait l’ensemble des ARS sous la responsabilité du secrétaire général des Affaires sociales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte