Paris animé

Publié le 04/12/2012

« Chaque époque ne rêve pas seulement de la suivante mais en rêvant s’efforce de s’éveiller », écrivait Walter Benjamin cité par Éric Hazan, guide engagé pour cette promenade dans Paris. Livre à lire, il entraîne le lecteur dans une histoire qui n’en finit pas pleine de bruit et de fureur. On y entend les cris de révolte d’un Paris enragé mais aussi ceux dont les métiers ont disparu. On y voit les effets de mode et comment le Tout-Paris se donne rendez-vous en 1500 rue Saint-Antoine, en 1600 à la place Royale, en 1700 au Pont-Neuf, en 1800 au Palais- Royal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte