Martinique

« Pas de fusion sans transfusion »

Publié le 26/03/2012
À quelques semaines de la fusion des trois centres hospitaliers de la Martinique, la majorité de la communauté médicale de l’Île aux fleurs s’est mise en grève, mi-février. Les médecins protestent contre leurs conditions de travail, jugées insalubres.
Les praticiens ont fait part à l'agence régionale de santé de leurs doléances à l'assemblée...

Les praticiens ont fait part à l'agence régionale de santé de leurs doléances à l'assemblée...
Crédit photo : © D. R.

C'est la très grande majorité de la communauté médicale hospitalière de Martinique, répartie sur trois sites (Chu de Fort de France, CH de Trinité et CH du Lamentin), qui a suivi l’appel à la grève lancé par le Syndicat des médecins hospitaliers (SMH), le 15 février dernier, durant toute la matinée. Raison du mouvement social : les mauvaises conditions de travail des médecins, au moment où les trois hôpitaux publics doivent fusionner, au sein d’une communauté hospitalière de territoire (CHT).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte