Brève

Pénurie de médicaments en réa, un risque reconnu par Edouard Philippe

Par
Publié le 01/04/2020
Covid-19

Covid-19

« Les médicaments sont la question la plus sensible du moment », a reconnu le Premier ministre en répondant ce soir aux députés. La demande en quelques jours a explosé de 2000 %. « L'ensemble du système sera soumis à un stress considérable », a continué le chef du gouvernement. Aujourd'hui, les commandes sont portées à un niveau national. Mais à la question de connaître les stocks disponibles médicament par médicament (morphine, curare, midazolam), Olivier Véran n'a pas répondu. C'est bien à ce jour le problème le plus critique soulevé par la lettre ouverte des principaux hôpitaux européens. Même la problématique des tests apparaît ce jour presque secondaire. La montée en charge devrait permettre la réalisation de 20 000 tests hebdomadaires. Le ministre des Solidarités et de la Santé a rendu hommage à l'industrie pharmaceutique et notamment au leader français Sanofi pour son investissement en recherche de solutions thérapeutiques. Au-delà de l'appel à la mobilisation de tous les soignants et surtout des réanimateurs, les services de réanimation seront soumis les prochaines semaines à des situations humaines et médicales éprouvantes.  


Source : decision-sante.com