Psychiatrie

Peut mieux faire…

Publié le 27/01/2012
Coup sur coup, deux rapports, l’un de la Cour des comptes, l’autre du Haut Comité en santé publique (HCSP) publiés récemment, tire un bilan contrasté du plan psychiatrie et santé mentale 2005-2008. Si le HCSP reste modéré dans son analyse, la Cour des comptes tire à boulets rouges sur l’état du secteur psychiatrique.

Ce n’est pas la première fois que le HCSP et la Cour des comptes s’associent pour tirer un bilan d’un plan sanitaire : les deux institutions avaient déjà collaboré en 2008 pour évaluer le plan cancer. Si ce plan avait reçu à l’époque un accueil plutôt favorable, il en va tout autrement du plan psychiatrie et santé mentale 2005-2008. D’un montant de 540 millions d’euros financé à 93 % par l’assurance maladie et à 7 % par l’État, le plan psychiatrie s’était fixé plusieurs objectifs (cf. encadré). Selon la Cour des comptes, le bilan est globalement négatif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte