Innovation

Peut-on se passer de l’hôpital public ?

Publié le 30/04/2013
Entre baisse des tarifs et budgets contraints, l’hôpital est appelé à se transformer. Et à réduire la voilure avec le rôle central réservé aux parcours de soin. Est-ce pour autant la fin de l’hôpital comme moteur économique de notre système de santé, comme offreur de soins pour tous dans les territoires et comme lieu de l’innovation médicale et sociétale ? Beaucoup lui prédisent encore un bel avenir.

C’est comme une ritournelle, un leitmotiv pour expliquer pourquoi nous dépensons trop et que le système dysfonctionne : c’est la faute de l’hôpital public qui coûte cher, est mal géré, est figé dans ses statuts, voire soigne mal. Et comme l’hôpital est un sujet et un enjeux politiques, on s’occupe beaucoup de lui, chaque gouvernement se sentant obligé de passer par la case réforme de l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte