Pour un rapport santé 2025 ?

Publié le 20/02/2010

En arrière-plan des réformes actuelles pointent encore et toujours les questions du financement de la protection sociale dans notre pays (cf. notre dossier pp. 8 à 13).

Sans réduire leur portée, la création des ARS et la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) ne nous indiquent pas les niveaux acceptables des dépenses de santé. Pas plus que nous ne savons s’il faut les considérer comme des charges ou comme des investissements rentables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte