Syndicats

Pour un système protecteur de l’indépendance des PH

Publié le 12/12/2011
Très attachés à l’indépendance des praticiens vis-à-vis des directeurs d’établissement, les PH plébiscitent leur système de rémunération. Ils réclament cependant une révision des niveaux de rémunération et de la composition de la part variable.

Quand on les interroge au sujet des rémunérations des praticiens hospitaliers, les représentants syndicaux de la profession ne sont, de prime abord, pas très offensifs. Ils se félicitent que le socle statutaire, qui permet à chaque PH de voir son salaire revalorisé au fur et à mesure qu’il grimpe les échelons de la fonction publique, soit un gage d’indépendance vis-à-vis des directeurs d’établissement. À cette part de rémunération fixe s’ajoute donc une part variable combinant un certain nombre de primes et d’indemnités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte