Le rapport

Pour une réforme radicale des études de médecine

Publié le 30/04/2013

En matière de médicaments, « les mauvais choix sont assez fréquents », peut-on lire dans un rapport rédigé par l’Académie nationale de médecine sur la pertinence des stratégies médicales. Le rôle du pharmacien est réaffirmé, notamment dans l’analyse des interactions entre médicaments. L’impact économique est également souligné. On s’étonnera simplement de l’exemple choisi, « quasi historique », à savoir le Bellergal et le Belladénal, ce qui permet surtout d’estimer l’âge respectable de l’auteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte