Santé mentale

Pourquoi un tel mal-être français ?

Publié le 25/01/2010
Un rapport remis à Nathalie Kosciusko-Morizet explore ce nouveau concept qu’est la santé mentale, à la périphérie de la psychiatrie.

« La détresse psychologique semble plus importante chez nous que chez nos voisins », annonce d’emblée Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État en charge de la Prospective et du Développement de l’économie numérique. Aussi étrange cela puisse-t-il paraître, Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre la plus versée dans les nouvelles technologies, a commandé son premier rapport, non pas sur l’usage des sites communautaires, mais sur la… santé mentale*. Lequel lui a été rendu en novembre dernier. « L’addiction aux jeux vidéo m’a toujours intriguée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte