Produit ophtalmique, le laboratoire fabricant incriminé se défend

Publié le 05/11/2015

Ala Octa est une solution aqueuse qui a été retirée du marché espagnol en juin dernier suite à une douzaine de cas de patients affectés par l’usage de ce produit. En France, deux incidents ont été constatés en juillet 2015, indique l’ANSM, avec une perte fonctionnelle de l’œil. Un cas en Italie a été évoqué par le laboratoire Alamedics Gmbh. Celui-ci indique n’avoir pu clarifier les causes des cas de cécité. Il a fait faire des analyses sur les lots incriminés par des laboratoires indépendants. Elles n’ont montré « aucun signe d’impuretés ou autre signe particulier ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.