Dermatologie

Psoriasis, l'ixekizumab agit plus rapidement que le guselkumab

Par
Publié le 18/11/2019
Au regard d'un offre thérapeutique de plus en riche, les résultats d'essais de phase IV permettent d'orienter la prescription selon les demandes du patient. Illustration avec les données de l'étude IXORA-R.
psoriasis

psoriasis
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Longtemps en jachère, le psoriasis dispose désormais d'une offre thérapeutique de grande diversité. Sur quels critères le praticien peut-il choisir le traitement le plus adapté à son patient ? Les études en phase IV produisent des résultats en vie réelle qui permettent d'orienter la prescription. En témoignent les résultats de l'étude IXORA-R, premier essai de comparaison directe entre un inhibiteur de l'IL-17A (ixekizumab) et un inhibiteur de l'IL-23/p19 (guselkumab) dans le psoriasis en plaque modérée à sévère.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.