Organisation

Quand la clinique joue à l’hôpital public

Publié le 17/11/2010
Après avoir appliqué les recettes du privé au secteur public, la tutelle offre la possibilité aux cliniques, via la loi HPST, d’assumer les missions anciennement dévolues au secteur public : formation des internes, prise en charge de la précarité, accueil des urgences. À tel point que les frontières entre les deux secteurs s’estompent. Pas totalement, cependant…

Hôpital privé d’Antony, hôpital privé Jean-Mermoz, hôpital privé Nord-parisien… Aux quatre coins de la France, les établissements du secteur privé lucratif jettent aux orties leur label de « cliniques » pour lui préférer celui « d’hôpital ». « Si le terme "hôpital" a toujours désigné des établissements privés, il y a en effet une volonté forte depuis un an et demi d’apporter une identité hospitalière aux cliniques. Nous voulons donner l’image que nous sommes ouverts à tous.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte