HPST

Quand la rue fait la loi

Publié le 25/01/2010
La Loi HPST, tout au long de son instruction par les parlementaires, a donné lieu à de belles joutes contestataires. Roselyne Bachelot a dû faire face à une grogne croissante, lâchant au passage quelques concessions aux contempteurs du projet, mais pas grand-chose sur le fond.

29 janvier : Ils étaient un petit million de manifestants à taper la semelle dans les rues, à l’appel des syndicats insatisfaits des réponses élyséennes apportées à la crise économique. Parmi eux, les salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux de la santé entendant sourdre les chants du libéralisme dans les propositions du projet de loi HPST. Quatre intersyndicales de praticiens hospitaliers (CPH, INPH, CMH et SNAM-HP) ont soutenu le mouvement défendant notamment la gouvernance médicale ou encore le statut et la retraite du PH.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte