Quand le bâtiment va...

Publié le 20/12/2010

« Tout a commencé en août 1998, au moment d’une canicule », se souvient Serge Elhaïk, chef du service de gynécologie et de la maternité de l’hôpital. « Les patients se plaignant de la chaleur qui régnait dans les chambres », une manchette parue dans la presse quotidienne régionale a alors lancé le débat sur l’opportunité de faire un nouvel établissement, raconte-t-il. Après bien des tergiversations et des résistances, le conseil d’administration de l’hôpital a fini par adopter la motion qui allait enclencher le processus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte