Développement durable

Quand le déchet devient utile

Publié le 20/02/2013
Recyclage, autoclavage, compostage, ... Ces techniques de valorisation du déchet doivent primer sur son élimination. Retour sur les exigences légales et les potentialités d’une valorisation du déchet hospitalier.
Légende à venir

Légende à venir
Crédit photo : S TOUBON

Le code de l’environnement indique que « tout producteur ou détenteur de déchets est tenu d’en assurer ou d’en faire assurer la gestion ». Il ajoute qu’une réutilisation, un recyclage ou autre valorisation du déchet doit être préféré à son élimination. « Lorsque le déchet est transféré à des fins de traitement à un tiers », son producteur ou détenteur en reste néanmoins responsable jusqu’à l’élimination du déchet ou sa valorisation finale. Il doit donc s’assurer que « la personne à qui il le remet est autorisée à le prendre en charge », précise la loi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte