Royaume-Uni

Quand les hôpitaux revendent leurs médicaments

Publié le 20/03/2010

Un rapport publié dans le Health Service Journal indique qu’un hôpital britannique, le Royal Surrey Hospital a réalisé un profit de 300 000 livres grâce à la vente de 4,6 millions de livres de médicaments en dix mois. La faiblesse de la livre sterling face à l'euro permet aux intermédiaires d’acheter des médicaments bon marché au Royaume-Uni pour les revendre ensuite dans des pays où les coûts sont plus élevés comme en Allemagne, explique le Financial Times.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte