Témoignages

Quand les principaux intéressés commentent la loi

Publié le 05/07/2010
Ils sont pharmaciens, médecins, syndicalistes ou directeurs d’hôpital. Tous, ils ont leur avis sur cette question : la loi HPST a-t-elle modifié les statuts et fonctions des médecins et directeurs. Mais tous n’ont pas la même réponse. Verbatim.

Paul Castel, président de la conférence des directeurs généraux de CHRU

« La loi HPST accroît les pouvoirs et responsabilités des directeurs d’hôpitaux. Ils prennent aujourd’hui des décisions autrefois collectives et arrêtent le budget… C’est incontestablement plus attrayant. Les directeurs d’ARS sont à la fois des partenaires dans la négociation des contrats et des évaluateurs. Ce n’est pas une difficulté en soi, mais une question à rôder et à évaluer par la commission Fourcade. »

François Paraire du SNMH-FO

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte