Quand l’Europe sermonne la France

Publié le 30/10/2013

Le 26 septembre, suite à une plainte déposée il y a deux ans par le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi (SNPhare), la Commission européenne a mis en demeure la France de transposer la directive relative au temps de travail de 20031. Ce texte accorde le droit aux praticiens hospitaliers de travailler dans la limite des quarante-huit?heures par semaine avec des repos compensatoires après des heures supplémentaires la nuit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte