DVD

« Qu'as-tu vu au Havre ? »

Publié le 15/10/2012

Le cinéma n’est pas seulement un art appliqué, à savoir celui du passage de l’écrit à l’écran. Avec 38 témoins, Lucas Belvaux disposait de tous les ingrédients pour confectionner un film à thèse : à savoir la lâcheté d’une communauté face à un crime atroce. Mais au lieu de brosser une galerie de portraits où le pire le disputerait à l’abject à la manière d’un Yves Boisset dans les années soixante-dix, le film retrace le chemin d’un homme magnifiquement interprété par Yvan Attal à la recherche de sa vérité. Surtout, l’image ici ne se réduit jamais à une simple illustration.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte