Quelle issue pour l’hôpital chinois ?

Publié le 18/10/2011

L’hôpital public a été une des victimes de la réforme économique engagée en 1978, car les entreprises publiques devenues privatisées n’assuraient plus leur financement. Si le gouvernement central, les provinces et les grandes municipalités comme Beijing ou Shanghai ont depuis 1998 subventionné les hôpitaux publics, c’est à un niveau insuffisant. Les plus grands hôpitaux sont en concurrence pour capter la clientèle des « gros sous », en garantissant l’accès aux dernières innovations médicales et des conditions d’hébergement dignes d’un cinq étoiles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte