Complémentaires

Quelle place réserver à la Mutualité?

Publié le 30/12/2013
Attaquée sur tour les fronts, la Mutualité Française riposte. Alliée naturelle d’un pouvoir socialiste, elle critique toutefois le gouvernement. L’accord national interprofessionnel serait la cause de ce courroux. Explications.

Crédit photo : S Toubon

L’année 2013 a été rude pour la Mutualité française. Certes son influence grandit dans le système de santé à mesure que le déficit de l’assurance-maladie s’accroît. Ce qui attise bien sûr les convoitises. Les coups ont logiquement fusé à droite. Son succès est décrit comme une entrave à un libéralisme intégral, réponse alternative à la faillite de l’assurance maladie. Dernière illustration avec le livre de Frédéric Bizard*, pamphlet financé par les chirurgiens du Bloc, qui dénonce entre autres les frais de gestion de la Mutualité. Mais les attaques sont également venues de la gauche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte