Île-de-France

Radiothérapie : la mode est à la mutualisation

Publié le 18/10/2011

De 30, le nombre d’autorisations en radiothérapie externe est passé à 28, après la suspension d’autorisation de Saint-Germain (qui devrait de nouveau être autorisée), et le retrait d’autorisation du CH de Corbeil. Mais c’est surtout en matière de réorganisation de la radiothérapie que l’agence régionale de santé (ARS) Île-de-France a innové, dans le cadre de l’application du Sros III, dont les autorisations ont été délivrées en juillet 2009.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte