Réactions

Publié le 17/06/2014

« La ministre (Marisol Touraine) tourne ici une page sombre de la loi HPST pour les établissements de santé privés non lucratifs, concernant la décomposition du service public hospitalier en missions, et l’élimination du statut emblématique de PSPH (participation au service public hospitalier). La Fehap s’était en effet sentie bien seule – en 2008 et 2009 – lorsqu’elle s’est mobilisée pour le maintien d’un bloc de service public hospitalier. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte