Entretien avec Laurence Garo

« Réduire les effectifs de direction fragilise le pilotage des établissements de santé »

Publié le 29/05/2012
Décision Santé. En tant que vice-présidente de l’Association des directeurs d’hôpital (ADH) et directrice du centre hospitalier intercommunal Elbeuf-Louviers/Val-de-Reuil, vous regrettez la diminution des promotions de directeurs d’hôpital (DH). Pourquoi ?

Laurence Garo. La prochaine promotion formée à l’EHESP compte 40 élèves-directeurs d’hôpital. Il en faudrait 80 par an pour assurer un pilotage efficient des établissements de santé. L’enseignement dispensé à l’EHESP demeure de très bonne qualité et est reconnu sur le terrain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte