Réveil

Publié le 08/07/2011

En déroulant à la veille de l’été les grandes lignes d’un projet de Loi sur le Médicament et la pharmacovigilance, annoncé par plusieurs rapports, à la suite de l’affaire Médiator, Xavier Bertrand répond d’abord à un impératif politique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte