(R)évolutions

Publié le 25/04/2011

Dans la période de fourre-tout idéologique liée aux crises économiques, sanitaires, sociales et morales, les industries de santé ne sont pas à la fête.

Tout se conjugue pour opposer technologie et humanisme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte