Brève

Risques du Brexit sur la recherche, 35 scientifiques renommés tirent sur la sonnette d'alarme

Publié le 25/10/2018
Paul Nurse

Paul Nurse
Crédit photo : arnaud janin

Trente-cinq scientifiques de renom, prix Nobel ou médaille Fields, s'inquiètent du risque pesé par le Brexit sur la recherche scientifique. Ils l'ont signifié dans une lettre adressée à Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne et à Theresa May, la Première ministre britannique. Parmi les signataires figurent deux Français, Albert Fert et Claude Cohen Tannoudji, prix Nobel de physique en 2007 et 1997 et Peter Scholze, mathématicien allemand et médaille Fields 2018. « Le progrès scientifique requiert les échanges de personnes et d'idées à travers les frontières pour permettre l'échange rapide d'expertise et de technologie. Créer de nouvelles barrières à la collaboration entravera le progrès, au détriment de nous tous. » Pis, selon un sondage effectué au sein de l'Institut londonien Francis Crick, 97 % des 1 053 scientifiques ayant répondu à l'enquête estiment que le Brexit aura des conséquences négatives sur la recherche britannique. Selon Paul Nurse, signataire de la lettre et directeur de l'Institut, « nous avons besoin d'un accord qui remplace les financements perdus à cause du Brexit, qui préserve la liberté de mouvement des scientifiques talentueux et qui les fasse se sentir bienvenus au Royaume-Uni ».


Source : decision-sante.com