Laurent Degos

Serial ruptures

Publié le 25/01/2010

Comment réussir alors que de bonnes fées vous ont protégé dès le berceau ? Comme afficher sa personnalité tout en s’inscrivant dans une dynastie glorieuse de médecins ? Doit-on préférer les chemins de traverse, privilégier les détours à la ligne droite ? La voie a beau être tracée. Les derniers pas pour se hisser au sommet sont toujours dangereux et solitaires. Et exigent parfois de briser l’interdit. Pour Laurent Degos né en 1945, la première rupture s’est produite lorsqu’il s’est agi de remplacer le père par un maître.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte