La Générale de santé prévoit une réorganisation de son groupe qui se traduira par des suppressions de postes sur les fonctions support au niveau du siège et des directions régionales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte