Tendance de fond ou mode passagère ?

Publié le 25/02/2011

« Le tout est de savoir si les établissements publics travaillent à leur image pour suivre un phénomène de mode ou s’il s’agit d’une lame de fond qui perdurera », se demande Benoit Meyronin, enseignant-chercheur à l’école de management de Grenoble. Et de comparer cette velléité des hôpitaux à celle des collectivités territoriales qu’il connait bien. « Sur les villes, on voit les limites du système », remarque-t-il. Et de différencier « l’approche en surface du communiquant » de « la démarche beaucoup plus en profondeur », pensée et réfléchie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte