Teva souhaite avaler Mylan…

Publié le 18/05/2015

Attention, une OPA peut en cacher une autre. Teva lance une offre de rachat non sollicitée sur son concurrent américain Mylan. Et n’hésite pas à vider son bas de laine en proposant 40 milliards de dollars. Or Mylan avait précédemment lancé une OPA sur l’américain Perrigo qui a été rejetée le 21 avril dernier. À l’époque, les rumeurs bruissaient déjà d’une possible attaque de Teva sur Mylan, la stratégie de Mylan étant alors qualifiée de défensive face à l’ogre israélien. L’appétit du leader en médicaments génériques ne vient pas qu’en mangeant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte