Entretien avec Philippe Mougin*.

« Titre à venir »

Publié le 26/04/2014
D. S-P. H. Est-ce la mission d'un laboratoire pharmaceutique de financer des actions de santé publique et de se substituer aux autorités sanitaires ?

P. M. il n’est pas question de se substituer aux autorités de santé. Nous pensons qu’il faut travailler ensemble. Les budgets dont disposent les ARS pour mener des expérimentations de soins sont limités. Le fond d’investissement régional (FIR) permet de mener des actions dans tous les secteurs, tant dans le secteur sanitaire que médico-social grâce à la fongibilité des enveloppes. Mais les budgets sont très limités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte